Select Page

Point d’accès WIFI et serveur local

Point d’accès WIFI et serveur local

Une application de visite pèse généralement 1 ou 2 Mo en tant que telle, mais les contenus qui lui sont associés plusieurs dizaines de Mo. C’est pourquoi, dans le cas d’une visite in situ à l’intérieur d’un bâtiment, pour permettre aux visiteurs de télécharger l’application et ses contenus sans délai il est le plus souvent proposé une connexion à une borne Wifi connectée de manière sécurisée à l’internet. Cette borne est alors reliée à un petit serveur de stockage (NAS) contenant uniquement les contenus de l’application qui ont été au préalable dupliqués localement. Ainsi la plus grosse partie des données à télécharger s’effectuera à très haut débit sans nécessiter de passer par l’internet public.
Les données de l’application mobile sont automatiquement mises en cache et stockées sur un serveur de fichiers en local du type NAS pour permettre un chargement très haut débit des contenus. Dès lors, les données sont directement diffusées depuis le boitier vers les smartphones et tablettes des visiteurs au débit maximum du Wifi, sans passer par Internet.
Généralement, dans ce type de configuration, le visiteur est redirigé automatiquement vers un portail web captif donnant accès aux différentes
versions de l’application mobile de médiation suivant son OS et sa version linguistique.
A noter que si le point d’accès Wifi pour télécharger une application mobile de médiation est disponible en libre-service à l’entrée d’un musée, d’un monument, d’un office de tourisme, l’institution a tout intérêt à matérialiser cette possibilité de téléchargement par un visuel comme un poster ou
mieux un kakemono. Ainsi, en cas de forte influence les visiteurs pourront télécharger l’application sans attendre. Pour installer cette borne, le monument ou le musée devra seulement fournir une prise électrique ainsi qu’une prise Ethernet RJ45 reliée à Internet.

Print Friendly, PDF & Email

About The Author

Marc Bourhis

IstoryLab est un site de partage d’informations que je suis amené à récolter dans le cadre de mon activité consacrée à l’innovation numérique dans les domaines de la préservation et de la valorisation des patrimoines, de la médiation culturelle sur le web ou sous forme d’applications mobiles, in situ dans les musées ou les lieux touristiques … Ces informations vous permettrons, je l’espère, de décrypter les nouveaux scénarii d’usage des innovations numériques.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils