Select Page

Laval Virtual : Un zeste de valorisation du patrimoine

Laval Virtual : Un zeste de valorisation du patrimoine

Si Laval Virtual laissait cette année une large place aux applications de Réalité Virtuelle dédiée à l’industrie, à la santé et aux jeux vidéo, la valorisation patrimoniale via les visites virtuelles et la Réalité Augmentée avait malgré tout une place de choix lors de cette 18ème édition.

P1040296La Réalité augmentée au service de l’art et de l’histoire

La société Huntertainment qui produit des expériences interactives en Réalité Augmenté et Réalité virtuelle partageait un stand avec son partenaire producteur de contenus 3D Enozone. Huntertainment montrait certaines de ces réalisations récentes en matière de médiation culturelle utilisant la Réalité Augmentée, notamment autour de la Guerre 14-18. Cette société maîtrise en particulier quelques procédés techniques et scénaristiques astucieux comme celui qui consiste à déclencher successivement plusieurs contenus en réalité augmentée à partir d’un seul marqueur photographique, sur un kakemono ou une affiche…

P1040300

Les animations en Réalité Augmentée d’Artenpik

Dans ce registre de la Réalité augmentée, la société lilloise Artenpik montrait quant à elle certaines des animations qu’elle a réalisé en décembre 2015 à l’occasion de  la Nuit des Arts au Musée de la piscine de Roubaix. Artenpik est en train de développer un outil d’édition d’expériences de Réalité Augmentée, allant du simple menu contextuel lancé via une reconnaissance de forme à la plus évoluée consistant à créer une courte animation sous After Effects extrapolée à partir de la scène statique que l’on voit sur un tableau. Artenpik compte proposer son principe d’animations à un grand nombre d’institutions muséales, mais aussi à des artistes de rue.

La RV pédagogique

Habitué de Laval Virtual, la société lyonnaise SpeederNet, spécialisée dans le elearning immersif, ne manque pas de ressources. Elle proposait cette année à Laval Virtual Sphere, un nouvel outil d’édition off line d’expériences interactives à 360 degrés dédiées à la pédagogie et au documentaire interactif. Sphere permet de positionner en trois dimensions au sein d’une visite virtuelle photographique des personnages animés avec lesquels il est possible d’interagir. Sans programmation, les personnages peuvent être animés au sein d’un univers WebVR que ce soient au sein d’une application native iOS, Android ou au sein d’un site web utilisant le HTML5. A notre connaissance, avec Klynt VR, Sphere est la seule solution d’édition en France permettant de produire ainsi aisément une expérience de Réalité Virtuelle de qualité utilisable via un simple navigateur web. Sphere est vendu sous forme de licence annuelle de 1690 euros (avec le support). Pour télécharger une version d’évaluation : www.sphereapp.fr/trial

La RV Dataviz

P1040289

Plongée immersive et interactive dans la fibre optique chez Orange Lab

Orange Lab expérimente depuis une quinzaine d’années les univers virtuels au sein de son laboratoire de Cesson-Sévigné. Cette année, l’opérateur présentait une expérience virtuelle qu’il a eu l’occasion de mettre en place en ce printemps 2016 au sein de plusieurs boutiques de centre-villes de l’ouest de la France. Il s’agit d’une expérience immersive basée sur la Dataviz. En effet, Le lab d’Orange a modélisé dans chaque ville où la démo est montrée le réseau de fibre optique sous la forme de filaments lumineux représenté de manière aérienne qui survolent les bâtiments avec plus ou moins d’intensité suivant la densité de la fibre in situ. La prouesse était déjà louable en soi, mais Orange a poussé l’expérience un peu plus loin en proposant à l’utilisateur final de naviguer dans cet univers de fibres optiques à l’aide de l’interface de capture de mouvements Leapmotion et de pouvoir ainsi ouvrir au cours de sa déambulation des écrans positionnés dans l’espace virtuel en 3D… un peu la manière de Minority Report.

 

La RV reconstruit le passé détruit

P1040270Au milieu d’un stand de la région Normandie particulièrement imposant et axé sur les contenus, l’Université de Caen présentait plusieurs de ses réalisations récentes, à commencer par l’application In tabula (Android et iOS) qui reproduit sur tablette le principe de musée virtuel grâce aux technologies de Réalité Augmentée. L’exemple montré sur le stand était celui de la reconstitution en 3D de l’université de Caen, telle qu’elle était avant la seconde Guerre mondiale et sa destruction en intégralité en 1944 lors des bombardements alliés. Le CIREVE (Centre interdisciplinaire de  Réalité Virtuelle) de Caen qui réunit chercheurs en Sciences humaines et ingénieurs spécialisés dans la réalité virtuelle montrait également la reconstitution en 3D tout à fait fidèle qu’il a pu réalisé de la Rome Antique, dans laquelle il est possible de naviguer à sa guise durant des dizaines de minutes à l’aide d’une souris, ou mieux d’un casque virtuel.

…Et, fait imaginer le futur

L’architecture et l’urbanisme sont des secteurs de prédilection des productions 3D à destination des casques de réalité virtuelle. La société Arforia, qui existe depuis deux ans, en est un bon exemple. Présente sur le stand ombrelle de Unity 3D, elle mêle un savoir-faire d’architectes et d’infographistes répondant à des demandes de promoteurs immobiliers ou architectes qui veulent, à partir de la photogrammétrie photoréaliste d’un futur site en construction ou rénovation, réaliser une visite virtuelle en 3D sensationnelle. Arforia s’est distingué en 2015 en remportant le « Trophée de la Communication » pour son showroom Digital pour le compte de La Samaritaine. Le showroom mis en place à l’occasion de la rénovation du site était équipé de plusieurs postes de consultation équipés de casques de réalité virtuelle que près de 1500 personnes ont testé, en vue de découvrir de manière immersive le futur magasin de La Samaritaine tel qu’il sera à l’issue de sa rénovation. Une dalle multitouch complétait ce showroom virtuel avec une vision aérienne photoréaliste en 3D du futur site ainsi qu’une application de réalité augmentée.

Le Son 3D compagnon de route de la VR

P1040279La société lilloise Aspic Technologies propose des outils de traitement sonores temps réel réalistes adaptés aux expériences immersives. Pour ce faire, Aspic va modéliser sur le plan sonore l’environnement 3D dans lequel va évoluer l’utilisateur d’une expérience immersive et le traduire en simulation sonore réaliste vis à vis de cet environnement. Aspic Technologies est même capable de rendre crédible des dialogues entre deux personnes en train d’évoluer au sein d’un environnement virtuel commun. Aspic Technologies a développé un plugin du logiciel Unity 3D qui permet de simuler un environnement sonore virtuel. L’opération n’est pas encore automatique et demande des réglages manuels, mais Aspic technologies travaille à une automatisation du processus de spatialisation. Le logiciel est commercialisé entre autres sous la forme d’une licence dédiée à un projet et dont le prix est proportionnel au nombre d’espaces virtuels sonores créés.

Print Friendly, PDF & Email

About The Author

Marc Bourhis

IstoryLab est un site de partage d'informations que je suis amené à récolter dans le cadre de mon activité consacrée à l'innovation numérique dans les domaines de la préservation et de la valorisation des patrimoines, de la médiation culturelle sur le web ou sous forme d'applications mobiles, in situ dans les musées ou les lieux touristiques ... Ces informations vous permettrons, je l'espère, de décrypter les nouveaux scénarii d'usage des innovations numériques.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Istorylab Conseil

Istorymap

Actus sur Twitter

Ma Page Facebook